image

C'est le moment où les copines, maîtresses de classe, 

voisins, paroissiens ...

demandent chaque jour à maman

"aloooooors, c'est pour bientôt?!"

"toujours à la maison?"

"La pauvre, elle doit en avoir marre, son ventre est tellement énorme."

***

C'est le temps où l'on ne programme pas grand chose,

mais où chaque jour on fait le planning 

(oui, je planifie beaucoup beaucoup tout le temps!),

où l'on bavarde entre mère et fille

(c'est la 1ère fois que ma maman peut être là pour une naissance chez nous),

puis on se dit que Bébé décidera de son arrivée,

que c'est la surprise du chef en quelque sorte,

que le papa est très impatient de découvrir si fille ou garçon,

que nous n'avons toujours pas fixé de prénom,

que nous vivons nos derniers jours à cinq,

que ses petits pieds sont bien visibles sur le côté gauche,

que mon dos est tiraillé par le poids,

que les préparatifs de la mutation sont bouclés en majeure partie,

Que mon travail et mes employeurs me manquent,

que les garçons sont assez indifférents mais

que la miss est subjuguée par ce bébé actif...

que je me demande si j'arriverais à gérer 4 enfants.

***

Je retourne couver,

et suis attentive au moindre signe annonciateur de sa venue.

Le mois de Marie se termine.

Le mois prochain, nous serons 6 pour de bon 

(même si Bebe est bien présent, il prendra sa place dans la famille

de façon plus concrète, avec un prénom, un physique,

des mimiques, une odeur...).

Je vous laisse et à bientôt!