La nuit était sombre dimanche soir, le village par économie d'énergie, dès 23 heures, avait éteint les lampadaires et c'est à pas de loups que nous sommes allés au travail de Monsieur pour notre dernier jour de 2011 passé ensemble.

Ses sacs, son guide vert, un pull pour avoir chaud dans le bus qui allait rouler toute la nuit, et le voilà qui est partit vers un beau pays : les Emirats Arabes Unis.

Ici, la vie suit son cours et la maman, épouse et militaire que je suis tente d'expliquer l'absence du Papa.

Cela fait partit de notre vie. Chaque fois, c'est une période difficile car on ne retrouve pas notre moitié après le travail, on n'a plus cette épaule sur laquelle on se repose mais on n'est pas triste pour autant. L'absence fait partit intégrante de bien des métiers (commerciaux, routiers, humanitaires, médecins...) et le bonheur de savoir que les retrouvailles clotureront cette longue mission de 5 mois suffit à me donner une super pêche! 

A moi les dîners avec copines, les plats dont je raffole (des marrons ce soir!) et que je déguste tranquillement le soir, bref, s'occuper au maximum et s'épanouir car notre bien être est aussi important pour l'être qui part, que pour celui qui reste. 

Il y a aussi les petites joies du quotidien, et regarder mes 3 bambins est source de bonheur malgré les réactions assez tranchées auxquelles nous avons le droit de leur part à chaque départ.

Faire chaque jour un compliment à quelqu'un croisé dans le bus, à l'école, par mail, au travail est un petit peu mon "leitmotiv" depuis toujours, et croiser des gens heureux me rend sereine pour les mois à venir. Bonne semaine! Bon courage à toutes celles qui vivent aussi une absence.

Et en bonus, la marié du w end dernier! Monsieur m'avait gardé les enfants afin que je traverse la France pour assister au "OUI" de ma copine d'internat et faire le plein d'énergie!

SAM_0991